A l'ombre des cerisiers

23.8.16



Lire ce phénomène éditorial allemand ? Je n'ai pas longtemps hésité. J'étais curieuse de découvrir ce petit roman hors du temps qui a plu à de nombreux lecteurs. La couverture m'a aussi subjugué notamment avec ce titre prometteur d'une lecture acidulée. Au final, mon avis n'est pas aussi positif que je l'aurai imaginé mais je remercie vivement les éditions Kero pour l'envoi et cette opportunité de découvrir un nouvel auteur.


Dorte Hansen {Kero} 2016
304 pages { langue française } 19,90 euros
C’est au printemps 1945 que la petite Vera voit pour la première fois la vieille ferme perdue au cœur d’un immense verger. Sa mère et elle viennent de traverser à pied une Allemagne en ruines. Soixante-dix ans plus tard, Vera, qui occupe toujours la maison, voit débarquer à son tour sa nièce, Anne, en pleine rupture amoureuse, et son jeune fils Leon. Les deux femmes, fortes têtes et solitaires, vont affronter ensemble une histoire familiale traversée de secrets et de non-dits. Sauront-elles redonner vie à ces murs hantés par les chimères du passé ? Pour cela, il faudra d’abord apprivoiser les habitants du village qui ne manquent ni de caractère ni d’originalité...


"La ville a une figure, la campagne a une âme." - Jacques de Lacretelle


Quel bonheur de savourer un roman, de tourner les pages aisément : d'être plongé dans l'univers créé par l'auteur. A l'ombre des cerisiers est un roman fluide : il se lit tout seul.
Il n'y a pas d'histoires à rebondissements seulement le destin de deux générations de femmes solitaires qui doivent cohabiter. Un livre feel good dans une Allemagne paysanne de carte postale qui voit la conquête territoriale des bobos d'un oeil acerbe, dur parfois. Une galerie de personnages attendrissants, aux caractères trempés toutefois plus proche de la réalité que de la caricature. Le lecteur devient le touriste de l'histoire, nous voici embarqué dans la recherche de "la vie d'avant".

L'histoire repose sur deux femmes liées par un toit : Vera et Anna. Une maison qui sert d'évasion à Anna, jeune brin de femme des villes venus chez sa tante pour oublier sa vie. Une maison qui est pour Vera, le symbole d'un renouveau, sa nouvelle vie depuis plusieurs décennies. Une maison qui se retape comme on apprend à connaitre l'autre : avec ses défauts et ses problèmes à régler. Deux personnages sympathiques qui ne sont pas démarqués.
Un livre sur la solitude, sur le chez soi qui se lit comme avec une infusion, assis devant la fenêtre : tranquillement.
Tendre et caustique à la fois, A l'ombre des cerisiers se lit presque tout seul et on tourne les pages un peu trop vite dans l'attente de ce "et puis". Finalement, et si vivre et suivre la vie telle qu'elle est, était le plus beau des romans ?

Malheureusement pour moi cela n'a pas suffi et j'en garde un souvenir assez étrange : j'ai aimé car il est beau dans sa simplicité. J'ai été déçue car, je n'avais pas envie de simplicité...

Heureusement, Léon et son lapin Willy ont égayé ma lecture et j'ai passé mes meilleurs moments de lectrice avec eux. Comme quoi, le regard d'un enfant est parfois le meilleur des remèdes à la solitude et il nous éclaire souvent bien plus qu'un adulte qui a perdu toute son innocence.

Avec son premier roman, Dorte Hansen montre qu'elle sait parler de la simplicité de la vie et je lirai avec plaisir un autre de ses romans même si je l'espère (et cela pas secrètement) qu'il va se passer des choses. Car, sans faire cliché "je ne suis pas une vache qui attend que le train passe".

Je vous invite à lire l'avis de Julie, avec qui j'ai fait cette lecture commune. Comme moi, Les petites lectures de Scarlett n'a pas complètement adhéré à l'histoire et est restée indifférente dans l'ensemble.

Vous aimerez aussi

19 commentaires

  1. Je ne connais pas du tout mais c'est vrai que la couverture, le titre... et ton avis, savent attiser la curiosité ;)

    Joli nouveau décor chez toi, j'aime beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très curieuse pour cette lecture qui te laisse sur ta faim... S'il croise ma route je le lirai :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est à lire car sincèrement ça se lit tout seul !

      Supprimer
  3. Bravo, cette chronique est superbe ! J'ai terriblement envie de lire ce livre maintenant, c'est malin ! XD

    Merci pour cette belle découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien ! J'espère qu'il te plaira davantage ;)

      Supprimer
  4. Ce roman a l'air génial. Je le note de suite pour ne pas l'oublier. En plus je crois que je n'ai jamais lu un roman allemand... Merci!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu beaucoup d'avis mitigés pour ce roman, donc je pense que je ne vais pas m'attarder dessus:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression aussi que les avis sont mitigés

      Supprimer
  6. Je ne suis pas tellement attirée par ce livre mais par contre, je ne serais pas contre découvrir la littérature allemande...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La littérature allemande est en plein essor !

      Supprimer
  7. J'ai croisé ce roman à plusieurs reprises moi aussi et il va falloir que je m'y intéresse plus sérieusement je crois ! ;) Je vois que ton avis est en demi-teinte mais pas grave, cela pique encore plus ma curiosité du coup ! :-P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras plus de chance que moi alors :P

      Supprimer
  8. Je m'attendais à une autre fin, que l'auteur raconte encore un peu l'histoire de ces deux femmes. Elle me laisse un petit sentiment d'inachevé. En revanche, j'adore les ambiances de ce genre de romans où la nature a une grande place, où une certaine mélancolie se dégage. Je n'ai pas eu un coup de coeur mais c'est une lecture que j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé l'ambiance mais il m'a manqué ce petit truc :)

      Supprimer
  9. Aaah, il me tente! La couverture est jolie. Je pense le lire pour voir, peut-être que j'aurais les mêmes bémols que toi! :)

    RépondreSupprimer
  10. Il faut que j'arrête de lire ton blog, parce que même quand tu es mitigée tu me donnes envie de découvrir les livres dont tu parles ahah!
    Je pense qu'il faut être dans un certain état d'esprit pour l'apprécier, mais je le garde dans un coin de ma tête

    RépondreSupprimer

Me contacter


mdelivres[at]live.fr
Je ne réponds pas aux échanges de pub

Je lis en anglais

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Tachas has read 0 books toward a goal of 15 books.
hide

Lecture commune

[10/02/16 avec Shelbylee]
{ Tess of the d’Urbervilles de Thomas Hardy}