The Girls

2.9.16


Si il y a un roman que j'attendais à la rentrée, c'est bien celui-ci ! J'avais le pressentiment que ce roman serait un petit phénomène. Il faut dire qu'avec un thème aussi original et la promesse de lire un reality-writer, j'étais déjà subjuguée avant de le recevoir ! Attendre jusqu'au 25 aout aurait été une torture... Heureusement et je les remercie un million de fois, l'agence Anne & Arnaud m'a envoyé ce petit bijou. The Girls tient ses promesses et je vous invite à lire mon avis, si après cela vous n'êtes pas convaincue ... je ne sais pas quoi faire ;)


Emma Cline {La Table Ronde} 2016
336 pages { langue française } 21,00 euros
Le Nord de la Californie, à l’époque tourmentée de la fin des années 1960. Evie Boyd a quatorze ans, elle vit seule avec sa mère, que son père vient de quitter. Fille unique et mal dans sa peau, elle n’a que Connie, son amie d’enfance. Mais les deux amies se disputent dès le début de l’été qui précède le départ en pension d’Evie. Un après-midi, elle aperçoit dans le parc où elle est venue traîner, un groupe de filles dont la liberté, les tenues débraillées et l’atmosphère d’abandon qui les entoure la fascinent. Très vite, Evie tombe sous la coupe de Suzanne, l’aînée de cette bande, et se laisse entraîner dans le cercle d’une secte et de son leader charismatique, Russell. Caché dans les collines, leur ranch est aussi étrange que délabré, mais aux yeux d’Evie, il est exotique, excitant, électrique, et elle veut à tout prix s’y faire accepter. Tandis qu’elle passe de moins en moins de temps chez sa mère, et tandis que son obsession pour Suzanne va grandissant, Evie ne s’aperçoit pas qu’elle s’approche à grands pas d’une violence impensable, et de ce moment dans la vie d’une adolescente où tout peut basculer.


"Le rêve est nécessaire quand s'achève à jamais le temps de l'adolescence." - Claude Jasmin


La musique de Scott McKenzie résonne dans ma tête au moment où je vous écris cet avis. Quelques notes entrainantes et des paroles qui traduisent la naïveté : oui, nous sommes bien à la fin des années soixante où un vent de liberté, d’excès et d’amour souffle sur les cotes californiennes. Une Amérique peace & love fantasmée par les bobos des générations à venir. Emma Cline offre avec The Girls, une autre vision, moins édulcorée de ces années libertés et nous livre un premier roman percutant, au style justement incisif.

Evie est cette adolescente icarienne (pas certaine que le mot existe mais j'aime bien ! Amis de la langue française, je m'excuse d'avance) perdue à la fin des années soixante qui voit en cette inconnue : Suzanne celle qu'elle aimerait être plus tard, son "moi" futur idéalisé. Suzanne est un être magnétique et secret qui l’attire toujours un peu plus vers le soleil. Mais notre jeune héroïne doit faire attention, le soleil californien si on s'en approche de trop près, vous consume à petit feu... Entrainée dans cette secte, Evie va grandir plus vite qu'elle ne le pense et tout comme elle, le lecteur s'interroge sur ses choix. Une introspection dans son passé qui nous permet de cerner sa personnalité ou au moins d'en dessiner les contours. Evie nous dévoile ses secrets, sa vérité sur l'affaire.
The Girls est un roman coup de poing qui nous informe plus qu'il ne dénonce. On s'interroge sur les gourous et leur force de persuasion. Russell à la fois un dieu et un démon. Jusqu'où l'influence n'est plus du libre arbitre ?

Brillant, Emma Cline offre un livre sans fioritures. Où l’alternance des chapitres au présent et ceux dans le passé permettent de faire un parallèle entre la jeune Evie en quête d’une famille et la femme blessée qu’elle est devenue. Toujours avec cet élément charnier : la tuerie. L’auteur évoque au fur et à mesure l’affaire qui a bouleversé la vie de notre héroïne et laisse le lecteur en tirer sa propre opinion. J'ai beaucoup aimé le fait que le lecteur soit immergé au coeur de l'affaire à travers Evie, à travers ses révélations mais aussi ses silences.
Au delà de connaitre le fait divers dès le départ, on découvre de page en page, le degré d'implication de la jeune femme. Emma Cline arrive à doser les révélations et rend ainsi la lecture additive.

The Girls est un roman à lire absolument et je pense qu’il sera très rapidement le roman incontournable de la rentrée littéraire.
Le lecteur bascule avec les personnages dans cette folie à la fois spectateur et garant de la conscience d'Evie. Emma Cline a su écrire un roman intelligent et mature. Progressivement, l'histoire se met en place et on se rend compte que finalement le destin peut tenir qu'à un choix.

Je le recommande chaudement et j'espère que les autres romans de la rentrée littéraire auront à la fois cette force et cette maturité.

Cajou a apprécié sa lecture malgré quelques longueurs et Léa a beaucoup aimé mais a trouvé le roman assez terrifiant.

Vous aimerez aussi

17 commentaires

  1. S'il y a bien un livre de la rentrée littéraire que je veux lire, c'est celui-ci ! Vivement que je puisse le trouver disponible en bibliothèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croise fort les doigts pour toi ! Je l'ai ajouté à ma liste d'achats pour la bibliothèque où je travaille

      Supprimer
  2. Je l'ai repéré aussi, j'espère que nous l'aurons reçu au boulot ;)
    Ton avis renforce encore mon envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'as donné envie de découvrir ce roman. Merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira si tu as l'occasion de le lire.

      Supprimer
  4. Effectivement, le thème est assez flippant en soi. Mais c'est tout à fait le genre de bouquins qui pourrait me plaire ! Merci pour la découverte car je n'en avais jamais entendu parler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille vivement ! IL est exceptionnel !

      Supprimer
  5. Oh, je ne l'ai pas vu en librairie quand on a fait nos achats mais je suis très intriguée ! Ton billet me donne super envie !

    RépondreSupprimer
  6. Je l'avais déjà noté, et ton avis me donne encore plus envie de découvrir ce roman ! :)

    RépondreSupprimer
  7. Un roman que j'ai également très envie de lire, c'est pourquoi je n'ai lu que ton résumé de fin pour garder la surprise la plus totale :)

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas très contemporaine à la base, mais ce roman-là m'interpelle, le résumé éveille ma curiosité et ta chronique ne me donne qu'une envie : m'y intéresser plus amplement...je le note, merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  9. Superbe avis, très bien écrit :) Tu as réussi à me tenter alors que je n'avais vu passer ce roman nulle part ;) Le thème et la façon dont il est abordé a vraiment l'air super intéressant, je note ;)
    Bonnes prochaines lectures à toi :)

    RépondreSupprimer
  10. J'ai tellement hâte de le lire, j'en lis du bien partout ! Et je découvre ton joli blog !

    RépondreSupprimer
  11. Il est dans ma PAL en VO et j'ai assez hâte de le lire!!

    RépondreSupprimer
  12. Je l'ai terminé ce week-end et je suis heureuse de lire ton avis ce soir Natacha !
    Je l'ai beaucoup aimé, c'est un roman fort et marquant mais ce ne fut pas un coup de coeur comme pour toi.
    Ps: J'aime beaucoup ta photographie de bannière ! :)

    RépondreSupprimer
  13. Un roman qui me tente énormément !!! :)

    RépondreSupprimer

Me contacter


mdelivres[at]live.fr
Je ne réponds pas aux échanges de pub

Je lis en anglais

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Tachas has read 0 books toward a goal of 15 books.
hide

Lecture commune

[10/02/16 avec Shelbylee]
{ Tess of the d’Urbervilles de Thomas Hardy}